Accueil
Plan du site | English | Pour nous contacter


Introduction

Les chemins de fer et leur technologie ont toujours occupé une place prépondérante dans le développement du Canada, à partir de 1850 jusqu’à nos jours. Le Canada n’avait pas

(Fig.1)
Construction d'un pont sur le Chemin de fer national transcontinental, vers 1910. (Collection MSTC/CN 84083-9)

encore étendu ses frontières politiques à la grandeur du continent que les chemins de fer jouaient déjà un rôle de premier plan dans la naissance d’une nation, laquelle devait surmonter sans cesse le problème d’une population clairsemée et éparpillée sur des terres diversifiées et souvent inhospitalières. La formation du Canada, en 1867, reposait, en grande partie, sur le bon vouloir d’un nouveau gouvernement central à encourager et à construire un système ferroviaire qui relierait la région de l’Atlantique aux Grands Lacs. Une fois la Confédération conclue, le Canada et ses résidants considéraient la technologie des chemins de fer comme le moyen contribuant le plus à leur survie politique et culturelle, dans leur projet d’expansion et de réclamation de terres dans l’Ouest.

(Fig.2)
Modèle de la locomotive à vapeur 285 du CP, à l’échelle de ¾ pouce. Manufacturier : J. Hewitson, vers 1970. (MSTC 710336)

Même si les chemins de fer étaient des outils efficaces pour l’ensemble des politiques, notamment les politiques économiques, ils n’ont pas moins représenté les meilleures et les pires illustrations de l’industrialisme moderne durant presque tout le XIXe siècle et le début du XXe. Les chemins de fer ont souvent donné les premiers et les plus manifestes exemples de la technologie moderne au public canadien. Des machines à vapeur, dissimulées quelque part dans des usines ou dans des ateliers, avaient déjà transformé les méthodes de fabrication des produits; dans les années 1860, la locomotive à vapeur incarnait le rythme rapide de l’évolution et le dynamisme apparemment irrésistible du Canada industriel. Les prototypes de locomotives à vapeur tels que le modèle 285 (710336) du CP symbolisaient l’expansion du Canada vers l’Ouest. Au début des années 1890, les tramways électriques, comme le 306 (680883) de la Toronto Railway ont fait connaître les merveilles de la technologie de l’électricité dans les rues de nombreuses villes du Canada, bien avant que cette technologie ne se rende dans la plupart des foyers.

(Fig.3)  Tramway no 306 du Toronto Railway. Manufacturier : Toronto Railway, 1894. (MSTC 680883)

Les grands travaux d’ingénierie, comme les ponts qui enjambaient le fleuve Saint-Laurent ou les chevalets qui s’échelonnaient dans les montagnes Rocheuses, étaient tout autant des symboles tangibles de la capacité du Canada de cette époque à surmonter des obstacles naturels, voire la nature elle-même. Les gares, les hôtels et les ateliers des compagnies ferroviaires ont fixé de nouvelles normes architecturales et constitué des points de ralliement pour le développement et la croissance des villes. Par contre, les compagnies de chemins de fer, étant les premières sociétés modernes, se sont attiré l’antipathie de la population qui, à l’époque, les jugeait cachottières, insensibles et avares. Cela dit, bien peu de gens du pays ont pu échapper à l’influence de la technologie des chemins de fer durant presque toute la période précédant la Seconde Guerre mondiale. Bref, la technologie des chemins de fer a joué un rôle important dans le modelage du caractère du Canada moderne.

Ainsi, il n’y a rien de surprenant du fait que le Musée des sciences et de la technologie du Canada, fondé en 1967 et dont la mission est la conservation et l’interprétation d’objets de nature scientifique et technologique, ait réservé une place de choix aux chemins de fer. Depuis le début, la collection sur les chemins de fer a grandi au gré de l’évolution du Musée qui compte en ce moment plus de 1000 objets couvrant les origines des chemins de fer jusqu’à aujourd’hui. Ces pièces qui illustrent un aspect important de la technologie des chemins de fer et de la vie des personnes qui y ont travaillé sont tantôt des documents et des dessins techniques, tantôt des locomotives, des tramways, des dispositifs de signalisation, etc.

La croissance de cette collection se poursuit alors que de nouvelles recherches nous démontrent les lacunes de nos ressources et nous orientent vers de nouvelles directions. Les chemins de fer demeurant une artère vitale du système de transport au Canada, le Musée continue à identifier les pièces représentatives qui illustrent l’esprit d’innovation des Canadiennes et des Canadiens dans ce domaine.

* Les numéros entre crochets sont les numéros d’acquisition des objets de la collection du Musée.

Table des Matières :