Accueil
Plan du site | English | Pour nous contacter

Restauration du Lanceur de fusée NIKE

André Dessaint, Restaurateur d'objets industriels
Musée des sciences et de la technologie du Canada

Le Musée national des sciences et de la technologie (maintenant Musée des sciences et de la technologie du Canada) inaugurait en juin 1992 l'exposition Le Canada dans l'espace : destination Terre. Cette exposition a pour objectif de mieux faire connaître la contribution canadienne à l'exploration continue de l'espace et ses conséquences sur la communication globale.

Plusieurs des objets exposés ont été choisis en raison de leur signification dans l'étude de l'espace par des établissements canadiens. L'un d'eux est le lanceur de fusée NIKE, utilisé par le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) pour lancer les fusées-sondes expérimentales de type Black Brant 3, qui allaient explorer la haute atmosphère. Acquis par le Musée en 1986, le lanceur avait toutes les qualités pour devenir l'un des points de mire de la nouvelle exposition.

En septembre 1991, la Division de la restauration a reçu la commande de restaurer le lanceur à l'état dans lequel il se trouvait lors de son utilisation comme lanceur de fusée expérimentale par le CNRC, en Nouvelle-Écosse, puis à Churchill, au Manitoba. À l'époqueé le lanceur était jaune et avait subi quelques modifications qui l'avaient fait passer de lanceur de missiles à lanceur de sonde spatiale. Le CNRC avait par la suite repeint le lanceur à ses couleurs, bleu et blanc, pour l'exposer dans ses installations d'Ottawa.

La Division de la restauration avait donc comme tâche de redonner au lanceur les couleurs qu'il arborait à Churchill et de faire en sorte que la rampe hydraulique soit opérationnelle, de façon à pouvoir exposer le lanceur avec une fusée Black Brant 3 en position à un angle déterminé.

Il était difficile d'évaluer l'état exact des systèmes électrique et hydraulique sans d'abord les faire fonctionner. La première partie du traitement a donc consisté à connecter les deux systèmes et en vérifier le fonctionnementé ce qui a été réussi avec la collaboration du département responsable de l'électricité au Musée. Après avoir franchi cet obstacle, le reste du traitement était déterminé : pour préparer l'objet de collection à être repeinté la meilleure solution semblait être le décapage. Pour le traitement de l'acier, on a choisi un système abrasif à jet utilisant des coquilles de noix et pour l'aluminiumé des tampons abrasifs avec un composé à polir.

L'article présente en détail le procédé utilisé pour traiter l'objet de collection depuis le début jusqu'à son installation avec une fusée Black Brant 3 dans l'exposition Le Canada dans l'espace : destination Terre.