Accueil
Plan du site | English | Pour nous contacter




Le vélocipède

Pierre Michaux met les pédales à contribution.

L'idée d'attacher des pédales à la roue avant d'un hobby-horse peut sembler évidente aujourd'hui, mais avant 1860, la plupart des gens croyaient qu'un conducteur ne pouvait pas se tenir longtemps en équilibre sans devoir mettre les pieds par terre. Plusieurs concepteurs prouvèrent que cette croyance ne tenait pas lorsqu'ils ajoutèrent des pédales à la roue avant des vélocipèdes et réussirent à les propulser, à les conduire et à s'y tenir en équilibre. Un de ces concepteurs, Pierre Michaux, fit de sa version du vélocipède (810204) un immense succès commercial en France. Pierre Lallement, un Français expatrié aux États-Unis, breveta également un modèle de vélocipède qui a donné naissance à l'industrie de la bicyclette en Amérique du Nord.


Vélocipède de Michaux, 1869

Ces événements marquèrent le début d'un nouvel engouement encore plus considérable pour les cycles. Aussitôt, un peu partout en Europe, aux États-Unis et même dans le nouveau pays du Canada, les vélocipèdes, ou « boneshakers » (tapeculs), comme les surnommèrent les Britanniques, devinrent fort populaires.


La « vélocipédomanie »


Un certain nombre de ces tapeculs ont été, selon toute vraisemblance, importés au Canada à la fin des années 1860, tant des États-Unis que de la Grande-Bretagne, et les gens ont rapidement aménagé des anneaux et formé des écoles pour la pratique de ce nouveau sport. L'image d'un vélocipède adapté à la conduite sur glace (810237) parut même dans le Canadian Illustrated News en 1870.

Toutefois, la vogue du vélocipède, tout comme celle de la draisienne quelque temps plus tôt, allait s'estomper. Ces bicyclettes n'étaient pas faciles à manœuvrer. Elles étaient lourdes, difficiles à monter et à conduire, et leur vitesse était limitée parce qu'une révolution de pédales ne produisait qu'une révolution de la roue avant. Malheureusement, on ne pouvait pas fabriquer de roues plus grandes, car il serait alors devenu trop difficile de déplacer le véhicule. Encore là, le modèle a servi de base à des développements ultérieurs qui ont maintenu l'intérêt pour les expériences et donné lieu à la modification de la bicyclette.