Plan du site | English| Pour nous contacter | Accueil

Le Panthéon canadien des sciences et du génie

Panthéon



William Logan 1798-1875
« Il est minuit et je suis fourbu... J'ai reçu une pierre d'une vingtaine de kilos sur la tête, heureusement elle n'est pas tombée de très haut. J'ai aussi fait une chute, en marchant sur une pierre glissante, et je me suis cogné le coude; et après m'être coincé le pied entre deux pierres, je me suis comprimé le cou-de-pied; je suis donc couvert de contusions, et mes membres sont durs comme le roc. Il est temps d'aller dormir. »

John William Dawson 1820-1899
« J'ai toujours étudié la géologie, et tout particulièrement la paléobotanique, c'est-à-dire l'étude des plantes fossiles [...] Je me suis appuyé sur mes recherches, effectuées sur des plantes fossiles, pour déduire les conditions climatiques qui existaient au moment de leur croissance. Au Canada, notre compréhension de la morphologie et de l'anatomie de nos plantes est fondée sur l'étude d'espèces disparues. Dans la plupart des pays, pour ce travail, on adopte une démarche inverse. »

Sandford Fleming 1827-1915
« ... [Un voyageur] débarque à Halifax, en Nouvelle-Écosse, prend le train et traverse... Saint John, Québec, Montréal, Ottawa et Toronto. À son arrivée dans chaque ville successivement, il constate un écart considérable entre les horloges avec lesquelles on fixe le mouvement des trains et il découvre que nulle part on n'utilise la même heure. »

Alexander Graham Bell 1847-1922
« M. Bell entrait dans son laboratoire et se rendait à grands pas au téléphone, autour duquel il enroulait une serviette. Il faisait cela pour empêcher quiconque de l'appeler et d'interrompre le fil de ses pensées. Il se calait dans son fauteuil, allumait sa pipe et disait : 'On peut enfin penser'. »

Reginald Fessenden 1866-1932
« Le 23 décembre 1900... Cet après-midi, ici, à Cobb Island, pour la première fois dans l'histoire du monde, on a transmis des paroles intelligibles par ondes électromagnétiques. »

Charles Edward Saunders 1867-1937
«La vie est pleine de rebondissements. On se rappellera de moi pour quelque chose, le blé Marquis, qui provient d'un travail qui n'était pas ma première passion ! J'ai prouvé qu'une personne pouvait exceller dans des domaines fort différents, en accomplissant beaucoup et en refusant d'abandonner.»

Maude Abbott 1869-1940
« L'un de mes rêves, que je trouve égoïste d'ailleurs, est d'aller à l'école... S'il venait à se réaliser, j'essaierai de respecter mes résolutions : 1) étudier fort et consciencieusement, 2) ne pas faire de folies, comme de nombreuses filles, 3) ne pas m'en faire avec l'esprit de compétition, sauf lorsque cela sert vraiment mes études et 4) me rappeler que j'étudie pour m'instruire, pas par
plaisir. »

Wallace Turnbull 1870-1954
« De nos jours, l'aéronautique (considérée comme une science) manque cruellement de travaux de recherche, et il est tout à fait étonnant... de constater le très petit nombre de personnes qui sont prêtes à apprendre les lois de l'aérodynamique et à les réduire à une science exacte. »

Ernest Rutherford 1871-1937
« [à McGill,] on s'attend à ce que j'effectue beaucoup de travaux originaux et à ce que j'établisse une école de chercheurs qui éclipseront les Américains ! [...] Doté d'un magnifique éventail d'instruments, le laboratoire est l'une des meilleures installations du genre au monde. »

Harriet Brooks Pitcher 1876-1933
« Je crois également qu'il est de mon devoir envers ma profession et envers mon sexe de démontrer que les femmes ont le droit d'exercer une profession et qu'il ne faut pas les condamner si elles l'abandonnent simplement pour se marier. Je ne peux concevoir comment des institutions d'enseignement féminines, qui invitent et encouragent les femmes à embrasser une profession, peuvent être financées et entretenues alors qu'elles nient un tel principe. »

Frances Gertrude McGill 1877-1959
« J'ai toujours été étonnée de l'importance de la pathologie judiciaire dans les enquêtes criminelles et de sa contribution à la société en permettant que justice soit faite : aux coupables et aux innocents. »

Alice Evelyn Wilson 1881-1964
« Chaque couche rocheuse représente une page de notre histoire. Les algues et coquillages pétrifiés sur les roches en sont les mots. Il s'agit d'une histoire fascinante, mais pour la lire et bien la comprendre, il faut accorder beaucoup d'attention à tous les détails. »

Frère Marie-Victorin 1885-1944
« Que nous soyons botanistes, zoologistes, entomologistes ou géologues, nous pouvons, en travaillant avec une bonne méthode, apporter notre modeste contribution. Les gouttes d'eau font la vaste mer. Les grandes synthèses naturelles s'élaborent par l'analyse patiente des matériaux accumulés par d'innombrables chercheurs. »

J. A. D. McCurdy 1886–1961
« C'était une radieuse journée d'hiver, et la surface glacée de la baie de Baddeck était totalement dégagée. Nous avons sorti l'appareil du hangar et l'avons fait rouler sur la rive, devant quelque 200 spectateurs incrédules... Une fois lancé, l'appareil a fait une course d'une centaine de pieds, puis il a pris son envol. Je pense que ce qui m'a le plus impressionné, c'est le regard stupéfait des spectateurs. »

Andrew McNaughton 1887-1966
« Je consacre beaucoup de temps au projet du Commandement de la défense aérienne pour élaborer de nouvelles méthodes de production de [projectiles] haute vélocité. Une méthode est électrique, Ballard la connaît, et l'autre consiste en un canon à âme lisse conique, dont les projectiles sont aérodynamiques... »

Margaret Newton 1887-1971
« La rouille de la tige du blé survient dans toutes les provinces du Canada... En 1916, on a estimé la réduction de rendement du blé [causée par la rouille] à 100 millions de boisseaux et, en 1935, à 87 millions de boisseaux... »

Chalmers Jack Mackenzie 1888-1984
« … à la fin de la Première Guerre mondiale, j'ai pris la ferme résolution de ne plus me laisser perturber par les malheurs, les frustrations et les affrontements marqués par la violence... à mon avis, c'est à cette résolution que je dois mon efficacité, mon objectivité et ma tranquillité d'esprit en période de confusion. »

Henry Norman Bethune 1890-1939
« Parce que la santé de la nation est un enjeu qui va bien au-delà du destin personnel du médecin privé. Nous nous trouvons ici devant un problème éthique et moral qui touche le domaine de l’économie sociale et politique et pas seulement de l’économie médicale. La médecine doit être envisagée comme un élément de la structure sociale. Elle est le produit de l’environnement social donné. »

 

Frederick Banting 1891-1941
« L'esprit humain normalement constitué n'a pas le pouvoir d'être satisfait. »

 

Wilder Penfield 1891-1976
« ...Je me suis rendu compte que les mécanismes du système nerveux des mammifères étaient un monde inconnu et passionnant qui restait à explorer. C'est par lui que l'on pourrait toucher au mystère de l'esprit... »

E.W.R. « Ned » Steacie 1900-1962
« Il était un innovateur; les visiteurs ont remarqué qu'il avait accroché au mur l'image d'une tortue dont la légende se lisait 'pensez à la tortue : elle ne progresse que lorsqu'elle se risque au dehors de sa carapace'. »

George J. Klein 1904-1992
« Ce n'est pas quelque chose que j'ai appris. Quand on m'a présenté le problème, une quinzaine de différentes solutions me sont venues à l'esprit... »

Gerhard Herzberg 1904-1999
« [Lorsque j'étais étudiant] j'ai également eu une idée au sujet d'un spectre continu d'hydrogène moléculaire, qui s'est révélée plutôt idiote, mais c'est de là que provient l'intérêt que j'ai éprouvé ma vie durant pour le spectre de l'hydrogène moléculaire. »

Elizabeth « Elsie » MacGill 1905-1980
« À Ann Arbor, j'ai surtout étudié la conception des aéronefs et l'aérodynamique. Ma profession sera de concevoir des avions. »

George C. Laurence 1905-1987
« Le progrès naît de la rencontre d’idées provenant de nombreuses sources, et aussi de beaucoup de petites idées, de nombreuses contributions à la résolution des mêmes problèmes généraux. Quand, des années plus tard, vous vous demandez à qui l’on doit cette idée brillante, vous ne pouvez pas citer de nom précis — l’idée a simplement évolué au fil des discussions. La plupart des progrès réalisés dans cette science sont le fruit de la conception collective de nouvelles idées. »

 

Helen Sawyer Hogg 1905-1993
« J'étais décidée à devenir chimiste, mais le spectacle de l'éclipse totale du Soleil le 24 janvier 1925 m'a fait changer d'idée. Au Mount Hylyoke College dans le Massachussets, notre professeur d'astronomie, Anne Young, avait organisé une sortie au Connecticut. La magnificence du spectacle a fait naître chez moi une passion pour l'astronomie — même si, enfoncée jusqu'aux genoux dans la neige à observer cette éclipse, j'avais les pieds presque gelés. »

J.-Armand Bombardier 1907-1964
« Un de ces jours, je vais inventer une petite machine qui flottera sur la neige et avec laquelle je pourrai même remonter ces collines! »

Alphonse Ouimet 1908-1988
« Le potentiel énorme de la télévision doit entièrement être mis au service de la nation, et non seulement du quart ou de la moitié de celle-ci, si nous voulons réussir à endiguer le flot de la télévision importée qui, si elle s'ajoute à d'autres facteurs, menacerait notre identité canadienne et notre esprit national. »

John Tuzo Wilson 1908-1993
« Personne ne peut espérer enseigner les sciences en dehors d'un laboratoire. Un centre de sciences public, c'est un endroit où tout un chacun peut apprendre à son propre rythme. »

Arthur Porter 1910-2010
« [C’est] ce qu’il y a de formidable dans l’analyseur différentiel. Il permet d’assister à la résolution d’un problème. On voit… les roues tourner, et le problème prend une nouvelle dimension. »

M. Vera Peters 1911-1993
« À mesure qu’augmente le nombre de femmes bien informées, le recours à la mastectomie comme traitement du cancer du sein au stade précoce pourrait devenir tout aussi désuet que les saignées. »

Pierre Dansereau 1911- 2011
« La préoccupation actuelle pour la productivité... a conduit certains d'entre nous à poser les problèmes écologiques dans leurs vrais termes : le flux énergétique. »

Hugh Le Caine 1914-1977
« Lorsque, grâce à la grande vision humanitaire du Dr Steacie, j’ai pu me mettre à travailler à la musique électronique légitimement, une de mes plus grandes joies a été de savoir que l’intérêt certain voué aux sciences et à la technologie pourrait avoir des retombées intéressantes pour les arts ... » Hugh Le Caine, Université Queen’s, 1971

Douglas Harold Copp 1915-1998
« En 1954, on m'a demandé de faire un exposé sur l'homéostasie du calcium lors de la première Conférence Gordon sur les os et les dents. En préparant ma présentation, j'ai vite réalisé... qu'il s'agissait d'un domaine encore vierge offrant une opportunité formidable à un jeune scientifique. C'est à ce moment que j'ai décidé d'en faire le point central de ma carrière de chercheur. »

Harold Elford Johns 1915-1998
« Le problème était le suivant : comment utiliser une source de 1000 ou 2000 curies [une mesure de radiation] ? à cette époque la radiothérapie utilisait seulement quelques microcuries. Je me rappelle que les gens à Chalk River me disaient : " Johns, vous êtes fou de vouloir utiliser une source de radiation d'une telle puissance " ».

James Hillier 1915-2007
« [...] Nous avons créé une société, un environnement, qui peut soutenir une population beaucoup plus nombreuse qu'il y a 100 ans. Nous devons cette situation d'abord à la technologie : la technologie de la production, la technologie des transports, la technologie des communications. [...] Sans pour autant discréditer les considérations de nature intellectuelle concernant l'incidence de la technologie sur la culture, il n'en reste pas moins que le simple fait de demeurer vivant reposera sur la technologie. ».

Bertram Neville Brockhouse 1918-2003
«Essentiellement, tout ce que nous faisons, en physique, c'est pousser sur quelque chose et attendre de voir ce qui va se produire.»

Brenda Milner 1918–
« Au départ, nous faisions un travail de détective, parce qu'il était impossible d'examiner le cerveau… Les signes cliniques ou comportementaux, les résultats des tests administrés aux patients étaient autant de pistes nous aidant à localiser les foyers épileptiques. »

John « Jack » A. Hopps 1919-1998
« La chirurgie cardiaque avait beaucoup évolué depuis l'époque de ma première expérience... Je venais d'entrer dans le monde du futur. Dès lors, mon cœur allait répondre au stimulus d'un dispositif artificiel. Je portais un stimulateur cardiaque. »

Gerald Heffernan 1919-
« Nous étions en train de griller du minerai sous pression et de le réduire avec de l'hydrogène à chaud, pour essayer d'en modifier la composition afin de le rendre soluble... Le matériel avait des fuites et le laboratoire est devenu saturé d'hydrogène. C'est alors que tout a vraiment sauté. J'ai volé six pieds dans les airs, et je suis passé à travers la porte qui, par bonheur, n'était pas très solide. »

Raymond Urgel Lemieux 1920-2000
« J'ai décidé de miser sur une tentative de synthétisation du saccharose ou sucre ordinaire. Mon principal défi consistait à isoler le produit voulu (si on pouvait l'obtenir en quantité appréciable) à partir d'une substance plutôt réfractaire et partiellement carbonisée et collante. En 1953, Georg Huber et moi avons réussi la synthèse du saccharose. Qualifié de « mont Everest de la chimie organique », cet exploit a été reconnu mondialement. »

Louis Siminovitch 1920-
« Il est difficile de surestimer l’importance de la chance et des circonstances favorables dans la carrière d’un scientifique. Dans mon cas, il y a certainement eu plusieurs points tournants, et la chance a été au rendez-vous tout au long de ma carrière. »

Tirée de In Celebration of Canadian Scientists: A Decade of Killam Laureates, 1990

Ursula Martius Franklin 1921–
« Je pense qu'il est important de se rendre compte que la technologie, comme domaine, a un lien profond avec la culture… C'est ce qui nous empêche de la considérer uniquement comme la cerise sur le gâteau. En réalité, elle fait partie du gâteau. »

Gerald Hatch 1922 –
« J'ai toujours répété que pour réussir, nous devions faire nos devoirs, non seulement sur un plan technique, mais aussi sur un plan humain. »

Willard Boyle 1924- 2011
« Il faut savoir quand persévérer et quand s'arrêter. Si vous voulez faire quelque chose, faites-le bien. Vous n'avez pas à être le meilleur au monde, mais vous devez faire de votre mieux. »

Sylvia Fedoruk 1927-2012
« Très souvent, nos idées sont exportées et c’est quelqu’un d’autre que nous qui s’en voit attribuer le mérite. Notre histoire est celle de Canadiens qui ont su exploiter des idées originales [produites ici]. »

Ernest McCulloch 1926-2011
« Nous nous sommes intéressés à la fonction [de la cellule], non pas à l’aspect de la cellule, mais à ses capacités. Dès ce changement d’angle, tout un domaine scientifique est né autour de la fonction cellulaire. »

John Polanyi 1929-
« Rien n'est plus irrémédiablement impertinent que de la mauvaise science. »

Richard E. Taylor 1929-
  « Après mûre réflexion, j’en arrive à la conclusion que les quarks ne sont pas vraiment amusants. Ils sont trop petits. La plupart du temps, il n’y a pas grand-chose qui se passe avec les quarks, et lorsque quelque chose se produit, le résultat se veut plus catastrophique que ludique. »

Tirée du Banquet du prix Nobel, 10 décembre 1990.

Sidney van den Bergh 1929
« Bien sûr, c'est toujours un peu bête de dire aux jeunes ce qu'il faut faire... Mais voilà, je crois que si une personne a la chance de faire le travail qu'elle aime le plus, même si ce n'est pas celui qui paie le mieux, cela en vaut la peine. En général, on est toujours meilleur dans les domaines que l'on préfère. »

Charles Robert Scriver 1930-
« De 'généticien biochimique', je me transforme peu à peu en quelqu'un qui se préoccupe des traits quantitatifs – les attributs polygéniques, aux multiples facettes, complexes de la vie de tous les jours. Je découvre que je veux en savoir davantage sur leurs causes ultimes et
immédiates. »

 

James Till 1931-
« Nous avons développé entre nous une véritable collaboration dans laquelle nous discutions d’égal à égal des expériences que nous voulions mener et de celles qui devaient être faites. Nos noms sont étroitement liés, et ce, depuis très longtemps. »

Michael Smith 1932-2000
« Dans ce pays, vous pouvez effectuer de la recherche de niveau international selon l'évaluation faite par vos pairs. »

Hubert Reeves 1932-
« Le XXIe siècle sera vert, sinon il n'y aura pas de XXIIe siècle. »

Kelvin K. Ogilvie 1942 –
« Je m'asseyais au bord de l'eau et je voyageais très loin par la pensée. J'ai finalement découvert que la science était un moyen pour moi de tracer ma propre route. »

 

Arthur B. McDonald 1943–
« La recherche que nous effectuons est fascinante parce qu’elle s’applique à l’Univers en son entier. Nous cherchons à comprendre les lois de la physique décrivant les particules fondamentales et, par la même occasion, l’Univers dans ses moindres détails, sa création et son évolution – en un mot, ses origines. »

Ransom A. Myers 1952–2007
« Je veux qu’il y ait encore des requins-marteaux et des thons rouges lorsque mon fils de cinq ans sera grand. Si les niveaux actuels de pêche sont maintenus, ces merveilleux poissons disparaîtront tout comme l’ont fait les dinosaures. »